L'ensemble île Verte, île du Nord, île Cazeau et le bec d'Ambès sur GOOGLE


Agrandir le plan 

 

Sur le site du conservatoire de l'estuaire la vie d'un instituteur sur l'île du Nord autrefois

L'ILE VERTE
Elle n'est plus une île ordinaire depuis que Pierre Benoit s'y est mis en scène dans un de ses romans, "L'île Verte" (1932) : il y est écrivain réfugié sur ce «lugubre radeau» où lui apparaît l’histoire tragique d’un homme, Étienne Ruiz, fasciné par les oiseaux qu’il naturalise avant de se lancer à corps perdu dans le rêve délirant de vivre au milieu d’eux

"Lugubre radeau" au milieu des eaux où se succèdent jours et nuits entre vents, brouillard, froid et pluie.

A l'époque les moyens de vie et de transport n'étaient pas ceux de maintenant ; et si l'île comptait une centaine d'habitants à l'époque des transatlantiques, elle n'existait pas encore, selon Pierre Benoit, en 1723 ...

Bien que ses sols soient de qualité "médoc" et donc aptes au vignobles et à des cultures, l'île n'a jamais pu vraiment interesser ou retenir très longtemps ni exploitants, ni propriétaires ....

Depuis 2007 la SAFER (Société d’Aménagement Foncier et d’Etablissement Rural) Aquitaine-Atlantique a racheté ses terres au dernier propriétaire et a confié à la Fondation du Littoral et le Conservatoire du Littoral et des Rivages Lacustres l'ensemble ile Verte,ile du Nord, ile Cazeau, soit une langue de terre de 12 km de long sur 300 à 800mètres de large, venant s'ajouter à l'île Nouvelle déjà dans le giron du conservatoire.

Paradis des oiseaux, de la faune, et de la flore des marais, « l’archipel de la Mer de Garonne », de Patiras à l'ile de Margaux, s'inscrit de plus en plus comme une précieuse réserve naturelle à protéger.