Le Phare de Richard

 

Le phare, la balise et le marégraphe

cliquer sur les photos

 

L'arbre de Richard, grand peuplier planté sur la berge et servant d'amer remarquable sur cette immensité plate, est abattu par une tempête au début du 19ième siècle

Il est alors remplacé en 1846 par un phare, amer quand même plus visible surtout de nuit : la petite maçonnerie de 18 mètres de haut et 63 marches, trop basse pour être utile, à laquelle le gardien accédait en barque depuis la terre ferme située à plus de 3 km, sera remplacée à partir de 1871 par une tour métallique révolutionnaire pour l'époque, de près de 32 mètres de haut .
Déclassée en 1953, la tour métallique sera ferraillée en 1956.

Ce site présente depuis 1993 un intérêt touristique : la maçonnerie restaurée abrite musée de l'ostréiculture, expositions de vieux outils, histoire de la signalisation maritime...et sur le socle de l'ancienne tour métallique a été construite par les élèves du lycée professionnel Odile Redon de Pauillac une maquette au 1/10ième de celle ci.


Vidéo Le Phare de Richard (2 minutes 39 secondes)

 

Voir le site du phare de Richard