La peste noire de 1348

L'épidémie de peste noire qui a balayé la France et l' Europe à partir de 1348 a été un véritable cataclysme, n'ayant plus sévi depuis quatre siècles (elle avait sévi régulièrement du 6 ième au 9 ième siècle).

Partie d'Asie centrale en 1337 elle tue treize millions de personnes en Chine, décime en 1347 l'armée Mongole qui avait envahi la Crimée, puis se propage en Sicile, en France et en Espagne en 1348.
Le reste de l'Europe (Allemagne, Europe Centrale, Angleterre) est touché en 1349.

C'est une véritable hécatombe : on estime que c'est 25 % à 40 % de la population européenne qui est rayée des cartes, dans certaines villes cela atteint 70 %

Pour la France et l'Angleterre cette épidémie arrive à un moment où la guerre sévit déjà depuis 10 ans : la nourriture est rare, en certains endroits on meurt déjà de faim et de manière générale la population est déjà affaiblie

Cette peste de 1348 - appelée aussi peste noire ou bubonique - est surtout transmise et transportée par les puces des rats qui infestent les cales des navires ; les villes portuaires sont donc les premières touchées d'autant plus facilement que les puces, vu l'hygiène de l'époque, sont considérées comme normales et sont partout : animaux, humains, maisons, etc…

Les malades contaminés souffrent de fièvres insupportables, d'étouffements, de douleurs insoutenables aux aines et aux aisselles avec apparitions de bubons (cloques purulentes), étourdissements, pouls rapide, vertiges, vomissements, hémorragies cutanées spontanées, hémorragies internes des viscères … tous symptômes accompagnés de panique, cris, hurlements désespérés, plaintes, pleurs, gémissements…
Le malade meurt dans un délai de 2 à 5 jours, quelquefois 1/2 journée !

Le spectre de la mort plane partout et celle ci touche tout le monde, sans distinction de sexe, de statut, d'age…. et l'ordre social explose : partout des gens fuient les zones touchées, transportant souvent les puces et la maladie avec eux, les vols, les pillages, les règlements de comptes, la famine s'installent.

Tout le monde a peur de l'autre et de ce qu'il amène, la maladie, la mort, la violence …

Dans les hopitaux les médecins qui n'ont pas fui la ville ou qui ne sont pas morts sont impuissants et beaucoup n'approchent pas les malades : ils s'aspergent de vinaigre, pendant que les prêtres munis de masques à bec pointus donnent la communion ou l'extrême onction avec des cuillères d'argent fixées à de longues spatules...

Les cadavres sont entassés dans les rues avant d'être jetés hâtivement dans des charrettes précédées de clochettes qui les amènent aux fosses communes où ils sont recouverts de chaud vive et de terre.

La peur s'est installée durablement en Europe


Cette nouvelle ère sombre s'étalera sur près de 400 ans (1348 à 1721)
pendant lesquels 3 ou 4 épidémies se succéderont chaque siècle !

Voir les vidéos HD 16/9 de Arte

Partie 1 (19 minutes)

Partie 2 (15 minutes)

Partie 3 (19 minutes)