Gabares, couraux, galupes
 

Cliquer sur les images

 


Gabares


Couraux


Galupe

Les bateaux de la "rivière de Bourdeu" vers 1400 - 1500


Le courau est le bateau de rivière du haut pays, en moyenne de 20 à 40 tonneaux, mais pouvant aller jusqu'à 100 ! : gros transporteur, solide, rustique et peu couteux à construire, non ponté, il est long, étroit, peu profond à fonds plat : c'est la péniche de l'époque !
Le courau restera inchangé au cours du temps.
Pour se propulser le couralier utilise indifféremment la voile, les avirons, les perches, les cordes de halage et se dirige avec un aviron de poupe à très large pelle, le "gobern".
Lourdement chargé, souvent dans les hauts en raison de son fonds plat, le courau est très délicat à manoeuvrer et son étroitesse le fait vite chavirer en cas de fausse manoeuvre !
Il n'est pas rare qu'il soit soit revendu une fois arrivé à Bourdeu.
Le couralier, comme le sera le postillon à l'époque des rouliers, est le colporteur de toutes les nouvelles, rumeurs, nouveautés ...

La gabare est le bateau de l'aval, de l'estuaire, voire de l'océan : elle prend le relais du courau à Bourdeu, même si l'un et l'autre cohabitent assez loin sur la Dordogne et la Garonne.
Le terme de gabare recouvre en fait tout une série de bateaux, qui avec le temps, vont se fondre sous ce terme : ce sont les galupes, tiholes girondines, anguilles, filandières ... Le terme gabare désigne très vite tous les bateaux assurant la batellerie sur l'estuaire entre les cales, esteys, conches... et les grands ports ou plutôt rades comme Bourdeu, qui ne dispose d'aucun aménagement portuaire.
Construites de manières diverses, en forme ou à angles vifs, à fond plat ou à quille, toutes les gabares sont solidement membrées et liées, maniables et stables. Elles sont gréées comme des petits navires de mer avec une voilure carrée, mais les gabariers utilisent aussi, comme leurs collègues couraliers, tous les autres moyens de propulsion ; différence importante l'aviron de poupe est complété ou remplacé par un véritable gouvernail d'étambot, souvent relevable.

Couraliers, comme gabariers sont très souvent des gens ayant une autre activité, soit liée à ce milieu (charpente marine, etc....) soit nécessitant l'emploi de ce bateau pour le travail ou le transport ( pêcheur, forestier, viticulteur, etc..)