Augustin Fresnel et ses lentilles

 

 

Né dans l'Eure en 1788, il est très précoce puisque polytechnicien à 16 ans, puis ingénieur des ponts et chaussées, et recoit à 31 ans (1819) un prix de l'Académie des sciences pour ses travaux sur la diffraction (il montre que les ondes lumineuses s'infléchissent lorsqu'elles rencontrent un obstacle).

Avec l'appui du grand physicien Arago il est nommé à la commission des phares (le service a été créé en 1806) : quelques mois plus tard, en 1822, il présente un "Mémoire sur un nouveau système d'éclairage des phares" à l'Académie des Sciences ; il propose de remplacer les grands réflecteurs paraboliques des phares par une grande lentille à surface complexe augmentant, par le principe de réfraction et à énergie lumineuse égale, la luminosité et la portée du phare.


cliquer sur l'image

Après divers essais le phare de Cordouan fut le premier a en être équipé en juillet 1823 : le résultat fut tel que certains, selon les échotiers, crurent à un incendie.
Il mit ensuite au point un système de feu fixe rythmé par des éclats, pour permettre de différencier les phares entre eux.

Comme souvent pour les génies, il est mort trop tôt, à l'age de 39 ans, en 1827.

Les phares utilisent toujours ses lentilles complexes, telles qu'il les avait définies....