Alienor d'Aquitaine
une femme, une reine, un destin


photo crdp bordeaux - collection Bardou

 1137 : Guillaume X de Poitiers décède à 38 ans et laisse en héritage à sa fille Aliénor, agée de 15 ans, le comté de Poitiers et des duchés d'Aquitaine et de Gascogne.

Avec cet héritage Aliénor devient un des meilleurs parti de France et d'Europe, d'autant qu'elle est jolie, vive et enjouée.

En cette même année 1137, le roi de France Capétien Louis VI le Gros, conseillé par l'abbé Suger, la choisit comme épouse pour son fils, le dauphin Louis le Jeune, qui a 17 ans.

Le mariage se fait à Bordeaux le 22 juillet 1137, puis le couple et sa suite font route vers Paris ; à leur arrivée ils apprennent que le roi est mort ( à 44 ans) quelques jours plus tôt et que Louis est devenu roi . Il prend le nom de Louis VII le Jeune et Aliénor découvre le Paris du moyen âge, la cour et ses contraintes

1147
10 ans ont passé, une fille, Marie, est née en 1138 …
C'est l'époque des croisades, la 2ième part cette année là conduite par Louis VII ; Aliénor décide de l'accompagner.
Loin de Paris c'est l'aventure avec la découverte à cheval et en bateau de l'Europe, de Bizance, Antioche, Jérusalem, la capture par des pirates...Aliénor a l'occasion de montrer qu'elle est une reine hors du commun, soupçonnée d'ailleurs de n'avoir pas été indifférente à quelques seigneurs moins tristes que son royal mari ("J'ai cru épouser un homme, non un moine", aurait-elle confiée).

1152
mois de mars : c'est la rupture entre Aliénor et Louis VII . Aliénor est peu satisfaite de l'homme, le roi est peu satisfait de n'avoir pas encore d'héritier mâle (une deuxième fille est née en 1149) . L'Église accepte de prononcer le divorce sous le vague prétexte d'une parenté trop proche (cousinage au 9e degré ! )…

18 mai 1152 : huit semaines après le divorce, Aliénor, 30 ans, épouse à Bordeaux Henri Plantagenêt, 19 ans.
Il est Duc d'Anjou et de Normandie, elle lui apporte en dot le Poitou, la Guyenne, la Gascogne.
Pendant 2 ans ils vont vivre avec la même ardeur, administrant et parcourant ensemble à cheval leurs provinces.

1153
naît un premier fils (elle aura 8 enfants, dont 6 garçons, de 1153 à 1167 année de ses 45 ans ! )

1154
Suite à un incroyable enchaînement de circonstances commencé 34 ans plus tôt, Henri est couronné roi d'Angleterre sous le nom de Henri II, et devient maître de la moitié occidentale de la France ; c'est "l'empire Angevin" et Henri ouvre une nouvelle dynastie, celle des Plantagenêts.
Henri rejoint son nouveau royaume et installe la reine dans un château des bords de la Tamise où elle s'ennuiera vite …

1164
Une dizaine d'années ont passé, Aliénor est trompée de manière éhontée par son mari qui ne l'associe plus aux discussions et décisions.
Alors laissant Henri à ses anglais, elle rentre chez elle au soleil de la Loire, avec ses enfants.
Là, à la cour de Poitiers où ses enfants passeront la majeure partie de leur enfance, Aliénor gère ses territoires, renoue avec poètes et troubadours de son enfance, mais mettra aussi à profit le caractère querelleur de ses fils, à qui leur père a pourtant promis de laisser à chacun une part égale de ses terres, pour les dresser contre lui … avec l'appui intéressé du roi de France.

1174
Henri étouffe les rébellions et exige leur soumission, et ramène sa terrible épouse en Angleterre.

1189
15 ans ont passé, dont beaucoup dans des luttes familiales appuyées en sous main par le roi de France, Philippe Auguste . Henri II meurt à Chinon à 56 ans et c'est l'un de ses fils, Richard, 32 ans, qui lui succède.
Aliénor, 67 ans, prend les choses en main et réussit à faire accepter aux Anglais ce nouveau roi, Richard Ier qui n'a pas mis les pieds dans son royaume depuis l'âge de sept ans.

1190
Les souverains Anglais et Français sont obligés de partir pour la troisième croisade pour reprendre Jérusalem tombé aux mains de Saladin ; c'est Aliénor qui va gouverner le royaume pendant 4 ans !

En effet lors de son retour en 1192 Richard, devenu "Cœur de lion" dans les batailles, a été fait prisonnier par le duc d'Autriche Léopold.
Philippe Auguste, rentré plus tôt, pousse à son maintien en captivité et en profite pour passer des "arrangements" avec Jean sans Terre, autre fils d'Aliénor.
C'est Aliénor qui réussira à trouver la somme nécessaire à la rançon et à la libération de Richard en mai 1194.

Quand Richard meurt en 1199 au cours d'une de ses campagnes francaise contre Philippe Auguste, Aliénor pousse son dernier fils, Jean, vers le trône.

Elle mourra en 1204 à 82 ans, à l'abbaye de Fontevraud, près de Saumur, où elle repose aux côtés d'Henri II, de Richard Coeur de Lion et des siens.

Arbre Généalogique
(http://perso.club-internet.fr/jfcampio/Alienor.htm)